L’idéologie souverainiste, s’apparente à une forme de protectionnisme et n’a pas attendu la pandémie pour se manifester face à la mondialisation aux effets de plus en plus perçus comme inégalitaires. Que signifie ce mot qui divise les partis ?
🗣 L’écrivain Benoît Duteurtre revient, non sans une pointe d’humour et d’autodérision, sur son combat contre l’« utopie mondialiste », derrière laquelle se cache, selon lui, une américanisation du monde.
👀 Pour la politiste Sophie Duchesne, le souverainisme qui actuellement infuse et sature l’espace politico-médiatique – jusqu’aux discours présidentiels – représente une réelle menace pour nos démocraties.
✍️ Pour l’essayiste David Djaiz, auteur de « Slow Démocratie », l’enjeu principal aujourd’hui est moins la maîtrise du territoire et des frontières que celle du temps.
🔎 Le décryptage de l’économiste Isabelle Méjean, qui pointe les limites de la notion de souverainisme économique.
🇬🇧 Le regard du journaliste Marc Roche sur le succès, à court terme, d’un Brexit dont se félicite aujourd’hui une large partie des anciens Remainers, en particulier après les succès de la campagne de vaccination orchestrée par le gouvernement Johnson.
💬 L’analyse du politiste Vincent Martigny, pour qui « le désir profond de “reprendre le contrôle” » des souverainistes possède avant tout un ressort culturel.
🌍 2e feuille : « PRÉSENCES AFRICAINES DANS L’ART D’AUJOURD’HUI » en écho à l’exposition « Ex Africa » du Musée du quai Branly – Jacques Chirac dont le 1 est partenaire avec Philippe Dagen, historien de l’art et commissaire de l’exposition, et les artistes Annette Messager, Myriam Mihindou, Kader Attia, Romuald Hazoumè et Pascale Marthine Tayou.
🎨 Illustrations : James Albon – Texte : Page facebook Le UN

Laisser un commentaire